Wp/fmp/Titre de Notabilite Bamileke

From Wikimedia Incubator
< Wp‎ | fmpWp > fmp > Titre de Notabilite Bamileke

Zén kám lɑ́' pɑ̀mfí'kè' : Titre de notabilité Bamiléké


Par ŋwâtmbèè Sɑ̂'ndʉ̄ɑ̄' Kamga Henri


Recueilli par Shck Ca᷅mnà', Resulam, www.resulam.com

Lien YouTube: https://www.youtube.com/watch?v=iHZ78hQDtj0


Yū'ndó': Wèn sǐ' mbēn fʉ̌ njàm mɑ̄ bɑ̄, pó mbēn fʉ̀ mɑ̀ njàm mbɑ̄'


1. Fʉ̀ lìpʉ̀ɑ̀: Roi ou chef indépendant; celui qui a conquis les terres en soumettant les autres chefs rivaux.


2. Fʉ̀ ntʉ̀ɑ̀': Roi Vassal : Ils sont "indépendants" juste par honneur, car ils répondent toujours au fʉ̀ lìpʉ̀ɑ̀. Par exemple le roi Ndòmlɑ̄' est un chef Vassal au Roi Bana.


3. Tómfʉ̀' Fʉ̀: Chefs spéciaux : Ici, c'est un titre donné par le roi, à un citoyen influent, généralement par sa richesse. Généralement, ce dernier est sans territoire concret; Par exemple Fʉ̀ ā Túlɑ̄' à Bana.


4. Táà ndʉ̄ɑ̄: Grand père maternelle du roi.


5. Nshwīèpō: Adjoint au chef. C'est son frère consanguin. Le Nshwīèpō va au lɑ́'kām au même moment que le roi, et subit les mêmes initiations que ce dernier. On les "attrape" le même jour. Mbɑ̀ Nshwīèpó mmí mbàh, mɑ̄ nsī mbò' kòlə̀'. Par mesure de prudence, il est toujours plus jeune d'âge et moins fort que le roi.


6. Mbʉ̂'pō: Citoyen anoblie par méritocratie. C'est un bienfaiteur, qui a mérité ce titre dû à ses bienfaits pour le village et sa population. Il est important de noter que, différemment du simple mbʉ̂', le Mbʉ̂'pō est issue de la lignée royale.


7. Nzāà: Nkām Vʉ̀'ʉ̄, un des neufs notables de la chefferie; ceux-ci sont notables de la chefferie à vie, et seuls leur successeurs les remplace à ce poste.


8. Nzāà (honorifique): Il y a aussi des Nzāà nommés juste par titre honorifique par le roi nouvellement intronisé. Yū'ndó': Tɑ̀' nkám ndí' pēn Nzāà mɑ̀ á lɑ yá' bɑ̄ Nzɑ̂.


9. Nzɑ̂: à ne pas confondre avec les nzāà. Les Nzɑ̂ sont nommés par le roi. Ce sont des notables qui ont le rôle des conseillers du chef. Autre Nzɑ̂ : Nzɑ̂mɑ̄fə̀ : le mari de la reine après le "décès" du roi; Nzɑ̂ngwàà : charcutier du roi, notable chargé d'égorger la viande pour le roi; cf. nshʉ̄ɑ̀nshwímɑ̄fə̀ : les concubins de la reine.


10. Mbʉ̂': Citoyen anoblie à cause de ses actions sociale et économique pour le bienêtre du village. La différence entre Mbʉ̂' et Mbʉ̂'pō c'est que, le Mbʉ̂'pō est descendant de la chefferie alors que le mbʉ̂' est juste issue de la population; cf. Sɑ̂'ndʉ̄ɑ̄'.


11. Táàfə̀/Táàfʉ̀: Oncle maternel du roi; litt., Táàfʉ̀ provient de Táà: père, et fʉ̀: roi; donc, normalement, ça signifie père du roi. Cependant, comme le père du roi n'existe jamais, (car on ne peut être roi que lorsque ton père est mort), alors, le Táàfə̀ c'est un oncle maternel du roi.


12. Táàfʉ̀: Táàfʉ̀, litt., père du roi, vient généralement du côté maternel car c'est là où le père du nouveau roi cachait le futur roi dans sa famille maternelle pour éviter la jalousie de ses frères, et le mettre ainsi à l'abri. C'est l'oncle maternelle, chef de la famille maternelle du roi, qui prenait soin et élevait le futur roi qui prend donc le titre de Táàfʉ̀ une foi que le roi est intronisé. Ne pas confondre Táàfʉ̀: Oncle maternel du roi, et Ndhìfʉ̀: serviteur du roi chargé du protocole.


13. Mīàfə̀: Titre honorifique donné au frère consanguin du roi.


14. Ŋwâtmbèè: Prince descendant de la lignée royale, que ce soit du côté paternelle ou maternelle. À ne pas confondre avec Ŋwâtlɑ̄' serviteur du roi ne provenant pas de la famille royale; donc Ŋwâtmbèè : prince, alors que Ŋwâtlɑ̄' : soldat protecteur.


15. Sɔ̀: Valeureux combattant autochtone du village.


16. Sɑ̂': Valeureux combattant non-autochtone, i.e. allogène du village.


17. Ndhìfə̀/Ndhìfʉ̀: litt., celui qui accueille le roi; cf. ndhí : recevoir, accueillir; notable dans la classe des serviteurs du roi; c'est un compagnon du roi, qui le guide et l'oriente lors des évènements; il est comparable au chef de protocole du roi. Il informe aussi le roi sur les évènements du village.


18. Táámbʉ̄ɑ̄: Wèndāmɑ̌ nɑ́ pɑ̀Nshʉ́ɑ́'fʉ̀; Serviteur du roi le plus influent.


19. Sênfʉ̀: Ami roi; c'est aussi le titre des jumeaux et des pères des jumeaux (táànì)


20. Mɑ̄fʉ̀/Mɑ̄fə̀: Reine, Mère du roi. Cf. Nzɑ̂mɑ̄fə̀ : le "mari" de celle qui succède à la mère du roi; cf. nshʉ̄ɑ̀nshwímɑ̄fə̀ : les concubins de la reine.


21. Nzhwīèfʉ̀: Reine, femme du roi


22. Mɑ̄mbù': Première fille du royaume, conçue lorsque le roi a été intronisé, et non avant son intronisation.


23. Pǒ'kām: Premier fils de la première femme du roi, i.e. 1er fils de la mɑ̄vʉ̀ngòp.


24. Mɑ̄pǒ'kām: Première fille du roi conçu de la mɑ̄vʉ̀ngòp


25. Mōònkō': Fille préférée du nouveau roi, fille d'honneur choisie entre ses sœurs.


26. Mênkām: Serviteur du roi anobli, serviteur hors hiérarchie, qui est tellement anoblie qu'il n'est plus nécessairement considéré comme valet du roi, car il a grandi en puissance. Autres titres de Mênkām: Mênkām fʉ̀ kwā', Mênkām ghə̀ə̄ fʉ̀, Mênkām ndhìfʉ̀.


27. Ŋwâtlɑ̄': Serviteur de la cour jouant le rôle de vigile. C'est lui qui protège le roi; c'est aussi eux qui enterrent le roi.


28. Táànì: père des jumeaux; ils ont les mêmes honneurs que les rois; c'est pourquoi on les appellent aussi sênfə̀ : ami, ou égale du roi


29. Mɑ̂nì: mère des jumeaux; elles ont aussi les mêmes honneurs que les rois; c'est pourquoi on les appellent aussi sênfə̀ : ami, ou égale du roi


30. Ngà'mbèè: chef de famille, héritier du père.

31. Mīàlɑ̄': Citoyen


Addendum


Sòngà': nom du futur chef, du futur roi, lorsqu'il est encore au lɑ́'kām, i.e. dans sa période d'initiation; ex. Nzɑ̄ Sòngà'.

Sɔ̀: prince, fils du roi.


Sɑ̂'ndʉ̄ɑ̄':

1– un héros; litt., quelqu'un qui a guerroyer, qui a combattu et a évité le pire; cf. kàhmɑ̄ncò.

2– un général d'armée

3– éloge, nom honorifique attribué à de braves personnes ayant commis une action héroïque et bénéfique pour le village; c'est un grand dignitaire du royaume, personne ayant commis une action héroïque permettant au village d'éviter un malheur; cf. ndʉ̄ɑ̄' : combattre, éviter, nsɑ̄' : commander. N.B. Ne pas confondre Sɑ̂'ndʉ̄ɑ̄' et Mbʉ̂'. Les Mbʉ̂' eux ont commis plutôt des actions beaucoup plus sociales et économiques, apportant le bien être à la population.


Sɔ̀ shʉ́ɑ́ mò': expression qui signifie que les gens se dépassent

Nzhwīèngèn: femme offerte au roi et qui l'accompagne au lɑ́'kām.


Cwè' pɑ̀mɑ́fə̀: Fʉ̌ mbɑ̄ tɑ̀ mbīē, nzhī ndēn mɑ́ ndā', ncāk lò kīkēē (mbī'tū mɑ́ fə̀ sǐ' nkūɑ̄ bɑ̄), nkwèè nzhwíéfə̀ yāt nò' tɑ̀ ndhí līē' yí pó ghòō fə̀ fī lɑ́. Pó mbɑ̄ tɑ̀ ngóó fə̀ fī, mɑ̄ ā béé fə̀ fī lè zhīē mɑ̄fə̀, pō dhī ntēh ī nò' sì' līē' mbǎ, tɑ̀ ǎ lɑ̀ dīē nò'. Pó mbɑ̄ tɑ̀ ntēh ī fà'á, ngén nkwāt yì pè'é nɑ́ mó' zʉ̀', nhɑ̄ pʉ̌nzhwíé mbú ì tɑ̀ njə̄ə̄ yì pó ìmɑ̄nzhíísí ī lɑ́. Pó ncēh zìbéé pʉ̌nzhwīē lè mɑ́ nzhwíé mɑ̄fə̀. Mɑ̄fə̀ béè lè sǐ' mbát ndə̄ə̄ ndʉ̄ɑ̄ sə̀ə̄līē' bɑ̄, tɑ̀ sīècɑ̄' lɑ̄' mmíé. Ndɑ̌'mɑ́, à sǐ' mbōk Nshʉ̄ɑ̀nshwī ī bɑ̄. ɑ́ wèn lèn mɑ́ pɑ̀Nshʉ́ɑ́nshwī ì. Pɑ̀Nshʉ́ɑ́nshwí mɑ̄fə̀ bɑ́ nkōsī ī làh nshʉ̄ɑ̄ nshwī nsɑ́' nzhʉ̄ɑ̄' nkǎmndʉ́ɑ́ mɑ̄fə̀. Yɑ̀ɑ̀ pìì sǐ' mbōk bɑ̄. Pèn láh ntók njwátlɑ̄ njū'.


Mɑ̄fə̌ mbɑ̄ tɑ̀ ncāk lò kīkēē, Nzɑ̂ndʉ̄ɑ̄ ī pēn zēn zǐ. Nzɑ̂ndʉ̄ɑ̄ mɑ̄fə̀ lě mbɑ̄ mɑ̀ à ghʉ̌ ndū pǐ, ndɑ̌'mɑ́ kwɑ̀' tómfʉ̀' ndū ì bɑ̄ wū. Pó ncēh tómfʉ̀' ndū ì lè mɑ́ Nzɑ̂mɑ̄fə̀, nzhī ndēn mɑ́, mɑ̀ ǎ sɑ̀' nzɑ̄ mɑ̄fə̀. Pó ncēh zēn zǐ nɑ́ nzhì kʉ̀kàm mɑ́ Nzɑ̂mɑ̄. Nzɑ̂mɑ̄fə̀ sǐ' mbɑ̄ mbá' mbí mɑ̄fə̀ ndǒk ì bɑ̄. Pɑ̀Nshʉ́ɑ́nshwí mɑ̄fə̌ mbɑ̄ sīē, mɑ̄nzhíísí ī. Lɑ́, mbɑ́ pō lēn mɑ́ yáá mbɑ̄ nɑ́ ntʉ́ɑ́ngwě' pɑ̀mfí'kè'è, mɑ̄fə̀ píá pɑ̀nzɑ́ndʉ̄ɑ̄ ì bɑ̄ mɑ́ ngà'kə̀ə̄pōōmbâ'.