Wp/fmp/Mots de liaison nufi

From Wikimedia Incubator
< Wp‎ | fmpWp > fmp > Mots de liaison nufi

Les mots liaisons en langue bamiléké nùfī - fè’éfě’è

Les conjonctions de coordination et subordinations[edit | edit source]

Mais, cependant, pourtant : Ndɑ̌'mɑ́, tɑ́'.[edit | edit source]

Il a commis une faute, il t'a offensé : Ǎ hèè

Ne le tape pas : ǒ sì záb ī

    Il a commis une faute, mais ne le tape pas : 1. Ǎ hèè ndɑ̌'mɑ́ ǒ sì záb ī. 2. Ǎ hèè tɑ́’ ǒ sì záb ī.

Il a plus d'argent que moi : Ǎ ghʉ̌ nkɑ̄ɑ̄ nshʉ́ɑ́ ā

J'ai plus d'enfants que lui : Ngɑ̌ ghʉ̌ pōō nshʉ́ɑ́ ī

    Il a plus d'argent que moi, mais j'ai plus d'enfants que lui : 1. Ǎ ghʉ̌ nkɑ̄ɑ̄ nshʉ́ɑ́ ā, tɑ́' ngɑ̌ ghʉ̌ pōō nshʉ́ɑ́ ī. 2. Ǎ ghʉ̌ nkɑ̄ɑ̄ nshʉ́ɑ́ ā, ndɑ̌’mɑ́ ngɑ̌ ghʉ̌ pōō nshʉ́ɑ́ ī.

Alors que, or, pourtant : 1. Mɑ̀. 2. Tɑ́ mɑ̀. 2. Tɑ́' mɑ̀.[edit | edit source]

Il a contrevenu à la loi, il a transgressé la loi : Ǎ hèē shʉ̀ɑ̀'.

Je le lui ai rappelé : Ngɑ̌ fhʉ́ ncōmsī mbú ì.

    Il a transgressé la loi alors que je le lui ai rappelé : 1. Ǎ hèē shʉ̀ɑ̀', tɑ́ mɑ̀ ngɑ̌ fhʉ́ ncōmsī mbú ì. 2. Ǎ hèē shʉ̀ɑ̀', tɑ́ mɑ̀ ngɑ̌ fhʉ́ yī ncōmsī mbú ì.

Le maïs n'a pas germé : Ngòfāt kɑ̀' sɑ̄'

Il a plu : Mbǎk ló

    Le maïs n'a pas germé, pourtant il a plu : 1. Ngòfāt kɑ̀' sɑ̄', tɑ́ mɑ̀ mbǎk ló. 2. Ngòfāt kɑ̀' sɑ̄', tɑ́ mɑ̀ mbǎk yī ndō.

Ou, ou bien, ou alors : Ǒ, lɑ̄.[edit | edit source]

Elle a accouché d’un garçon : Ǎ zí mōō mbâ'.

Peut-être (qu’) elle a accouché d’un garçon : 1. Mbé’ntìè’ (mɑ̀) ǎ zí mōō mbā'. 2. Ǎ ìmbɑ̄ mɑ̀ ǎ zí mōō mbā'.

    Ou alors d’une fille : Lɑ̄ mōō mʉ̀nzhwīē.

    Elle a accouché d’un garçon ou alors d’une fille : Ǎ zí mōō mbā', lɑ̄ mōō mʉ̀nzhwīē

Choisi celui qui est de couleur rouge : Lǎh yì pǎ'pà'

    Ou celui de couleur noire : 1. Ǒ, yì sīsī. 2. Lɑ̄ yì sīsī.

    Choisi celui qui est de couleur rouge ou de couleur noire : 1. Lǎh yì pǎ'pà', ǒ, yì sīsī. 2. Lǎh yì pǎ'pà', lɑ̄ yì sīsī.

Et, avec : Pí.[edit | edit source]

Ma femme a accouché des jumeaux : Nzhwīē á zī póónì.

    Un garçon et une fille : Mōō mbā' mōō mʉ̀nzhwīē.

Que : Mɑ́[edit | edit source]

    Elle a dit qu'elle est malade : Ǎ lén mɑ́ ǎ mɑ̀ngóó.

    Je pense que non : Ngɑ̌ kwà’ mɑ́ ngǎ’.

    Il pense que ce n'est que lui qui a raison : Ǎ nkwá' mɑ́ ndɑ̌' yʉ̄ɑ̄ bɑ́ mɑ̀ngə́ə́ ndéndēē.

Qui : Yì[edit | edit source]

Une femme s’est mariée : Tɑ̀’ mʉ̀nzhwíé lə̄ə̄ndʉ̄ɑ̄.

C’est ma mère :  Mɑ̄vǒ bɑ́.

    La femme qui s’est mariée c’est ma mère : Mʉ̀nzhwīē ǎ ndə̄ə̄ndʉ̄ɑ̄ lɑ́ mɑ́ mɑ̄vǒ.

  Tɑ̀’ mvʉ́ɑ́ lōm Ndǎkmɑ̄ndə̀ə̀ : Un chien a mordu Dakmedeu.

  Mvʉ̄ɑ̀ Nkǎmsʉ̄’ bɑ́ : C’est le chien de Kamseu.

    Le chien qui a mordu Dakmedeu est le chien de Kamseu : Mvʉ̄ɑ̄ ǎ ndōm Ndǎkmɑ̄ndə̀ə̀ lɑ́ mɑ́ Mvʉ̄ɑ̀ Kǎmsʉ̄’.

    Le chien qui a mordu Dakmedeu est celui de Kamseu : Mvʉ̄ɑ̄ ǎ ndōm Ndǎkmɑ̄ndə̀ə̀ lɑ́ mɑ́ Kǎmsʉ̄’.

Ni … ni … : (pour les objets) 1. Sə̀ə̄ yáá nɑ́ … mbɑ̀ … 2. Sə̀ə̄ yáá nɑ́ … pí … (pour les êtres humains) 3. Sə̀ə̄ wěn nɑ́ … mbɑ̀ … 4. Sə̀ə̄ wěn nɑ́ … pí …[edit | edit source]

Je n’aime pas mon enseignant : Ǹ kɑ̀’ kwé’ nsìèsì à.

Je n’aime pas mon ami : Ǹ kɑ̀’ kwé’ sēn à.

    Je n’aime ni mon enseignant, ni mon ami : 1. Ǹ kɑ̀’ kwé’ Sə̀ə̄ wěn nɑ́ nsìèsì à mbɑ̀ sēn à. 2. Ǹ kɑ̀’ kwé’ Sə̀ə̄ wěn nɑ́ nsìèsì à sēn à.

Il y a plusieurs variétés de nourritures : Wúzɑ́ sīē ntíéntīē.

Laquelle devrais-je te servir (te donner) : ɑ́ nhɑ̄ yàá mbú ò ?

N'importe quelle : Mbɑ̀ yàā lɑ̄.

Sers-moi n'importe quelle : Hɑ̄ mbɑ̀ yàā lɑ́ mbú à.

    Mais, je n'aime ni l'igname ni la patate :  1. Tɑ́', ǹ kɑ̀' kwé' sə̀ə̄ yáá nɑ́ kū' mbɑ̀ njò'. 2. Tɑ́', ǹ kɑ̀' kwé' sə̀ə̄ yáá nɑ́ kū' njò'.

    Je ne mange ni l'igname, ni la patate : Ǹ sǐ' nzɑ̄ sə̀ə̄ yáá nɑ́ kū' mbɑ̀ njò' bɑ̄.

    Je n’aime ni la viande, ni les arachides : Ǹ sǐ' nkə́’ sə̀ə̄ yáá nɑ́ mbɑ̀ɑ̀ mbìyā’ bɑ̄.

    Sers-moi n'importe quelle, mais je n'aime ni l'igname ni la patate : Hɑ̄ mbɑ̀ yàā lɑ́ mbú à, tɑ́', ǹ kɑ̀' kwé' sə̀ə̄ yáá nɑ́ kū' mbɑ̀ njò'.

Peu importe : Mbɑ̀ (wɑ̄ lɑ̄, kɑ́ lɑ̄, yàā lɑ̄, hɑ̄ lɑ̄, sēnɑ̄ lɑ̄, etc.)[edit | edit source]

    Qui : wɑ̄. N'importe qui : Mbɑ̀wɑ̄lɑ̄

    Quoi : kɑ́. N'importe quoi : Mbɑ̀kɑ́lɑ̄

     : hɑ̄. N'importe où : Mbɑ̌ hɑ̄ lɑ̄

    Quand : Sēnɑ̄ ? N'importe quand : Mbɑ̀ sēnɑ̄ lɑ̄

    Comment : mɑ̀ lāhā ? N'importe comment, de toutes les façons : Mbɑ̀ lāhā lɑ̄, mbɑ̀ mɑ̀ lāhā lɑ́

    Quel, lequel : Yàā ? N'importe quel, n’importe lequel, peu importe : Mbɑ̀ yàā lɑ̄

    Combien : Sʉ̄’ʉ̄ ? N'importe combien : Mbɑ̀ sʉ̄’ʉ̄ lɑ̄.

    Que n'importe qui vienne : ɑ́ mbɑ̀wɑ̄lɑ̄ sɑ́’

    Tu dis n'importe quoi : Ǒ mɑ̀ngə́ə́ mbɑ̀kɑ́lɑ̄

    Ne dis pas n'importe quoi : Ǒ sì ghə́ə́ mbɑ̀kɑ́lɑ̄

    Va n'importe  : Ghěn mbɑ̌ hɑ̄ lɑ̄

    Ne va pas n'importe  : Ǒ sì ghén mbɑ̌ hɑ̄ lɑ̄

    Je te suivrais n'importe  : Ngɑ̌ ìnzí ō mbɑ̌ hɑ̄ lɑ̄

    Viens n'importe quand : Sɑ̀’ mbɑ̀ sēnɑ̄ lɑ̄

    Fais n'importe quand : Ghʉ̀ mbɑ̀ sēnɑ̄ lɑ̄

    Ne parle pas n'importe comment : Ǒ sì ghə́ə́ nù mbɑ̀ (mɑ̀) lāhā lɑ́

    N'importe comment, il pleuvra : Mbɑ̀ (mɑ̀) lāhā lɑ́, mbǎk ìndō

    Prends n'importe quel : Lǎh mbɑ̀ yàā lɑ̄

    Donne-lui n'importe lequel : Hɑ̄ mbɑ̀ yàā lɑ́ mbú ì

Rapport de cause[edit | edit source]

Car, parce que : Mbī'tū mɑ́.[edit | edit source]

L'enfant pleure : Móó mɑ̀ngé'

Elle a faim : Nzhìèkǔ' mɑ̀nkō ī

    L'enfant pleure parce qu'elle a faim : Móó mɑ̀ngé' mbī'tū mɑ́ nzhìèkǔ' mɑ̀nkō ī

Comme, puisque, étant donné que, vu que : 1. Mvàk. 2. Pɑ́’.[edit | edit source]

C'est comme ça, c’est ainsi : Yáá fà'á.

Je ne mange pas ta nourriture : Ǹ sī ìnzɑ̄ wúzɑ̄ ō bɑ̄

    Comme c'est ainsi, puisque c'est ainsi, je ne mange pas ta nourriture : 1. Mvàk (yì) yáá fà'á lɑ́, ǹ sī ìnzɑ̄ wúzɑ̄ ō bɑ̄. 2. Pɑ́’ yáá fà'á lɑ́, ǹ sī ìnzɑ̄ wúzɑ̄ ō bɑ̄.

Il a demandé pardon : Ǎ lóó lɑ̀hsì.

Il a déjà demandé pardon : Ǎ yá' lōō lɑ̀hsì.

Ne le punis plus : Ǒ sì īmbát ntām ngʉ́ɑ́' tú ì.

    Puisqu'il a déjà demandé pardon, ne le punis plus : 1. Pɑ́' ǎ yá' lōō lɑ̀hsì lɑ́, ǒ sì īmbát ntām ngʉ́ɑ́' tú ì. 2. Mvàk (yì) ǎ yá' lōō lɑ̀hsì lɑ́, ǒ sì īmbát ntām ngʉ́ɑ́' tú ì.

Ainsi, alors, donc, puis, conséquemment, de ce fait : Fà'á lɑ́[edit | edit source]

Je ne sais rien de cette affaire : Ǹ kɑ̀' zhī sə̀ə̄wú nɑ́ béé nù lè.

Je vais me taire : ngɑ̌ ìndā'.

    Je ne sais rien de cette affaire donc je vais me taire : Ǹ kɑ̀' zhī sə̀ə̄wú nɑ́ béé nù lè, fà'á lɑ́ ngɑ̌ ìndā'.

    Ainsi, le lièvre poursuivit la parole en ces termes… : Fà'á lɑ́, sɑ̄'sūā lɑ̀lǎh ghə̀ə̀ ngén mbhì mɑ́…

C’est pourquoi : Nǔ yāā tɑ́[edit | edit source]

Il a plu : Mbǎk ló.

Ntʉ̀ntɔ̌ nzɑ́ : Il y a la boue dehors.

    Il a plu, c’est pourquoi il y a la boue dehors : Mbǎk ló, nǔ yāā tɑ́ ntʉ̀ntɔ̌ nzɑ́.

Alors, …  C'est que… (conséquence) : Mɑ̀[edit | edit source]

Fais comme ça, agis ainsi : Ghʉ̀ fà’á

Il va se fâcher : Ǎ ìnjā’nthʉ̄

     Si tu agis ainsi, alors il se fâchera : Ò ghʉ̌ fà'á mɑ̀ ǎ njā'nthʉ̄.

Au point que, si bien que, à tel point que, tant et si bien que, de sorte que, de manière que, de façon que : Tɑ̀[edit | edit source]

Il a travaillé : Ǎ fɑ̀’

Il est fatigué : Ǎ púá.

    Il a travaillé si bien qu’il est fatigué : Ǎ fɑ̀’ tɑ̀ mbūā.

Il a giflé un soulard : Ǎ tám pó tók tɑ̀’ mbʉ̄ɑ̀ndù’.

Sa folie est finie : Pʉ̀ɑ́ zǐ mìè.

    Il a giflé un soulard tant si bien que sa folie est finie : Ǎ tám pó tók tɑ̀’ mbʉ̄ɑ̀ndù’ tɑ̀ pʉ̀ɑ́ zǐ mīè.

Ordre lors de la succession des évènements[edit | edit source]

Avant de : tɑ̄[edit | edit source]

Lave-toi : Sǒh nā ò.

Zɑ̄ wúzɑ̄ : Mange la nourriture.

    Lave-toi avant de manger : Sǒh nā ò tɑ̄ nzɑ̄ wúzɑ̄.

D’abord : Yā’[edit | edit source]

    Lave-toi d’abord avant de manger : Yā’ sǒh nā ò tɑ̄ nzɑ̄ wúzɑ̄

    Dis-moi d’abord : 1. Yā’ sōk ā. 2. Yā’ ghə̀ə̄ mbú à.

Déjà : Yá’[edit | edit source]

Je suis rassasié : Ngɑ̌ víát.

    Je suis déjà rassasié : Ngɑ̌ yá’ vīāt.

J’ai fini : Ngɑ̌ mèh.

    J’ai déjà fini : Ngɑ̌ yá’ mèh.

Pas encore : 1. nját sì/yǎt sì. 2. nját sì yā’/yǎt sì yā’[edit | edit source]

    Je n’ai pas encore fini : 1. Ǹ jǎt sì mèh. 2. Ǹ jǎt sì yā’ mméh

    Tu n’as pas encore fini : 1. Ò yǎt sì mèh. 2. 1. Ò yǎt sì yā’ mméh

Rapport de concession[edit | edit source]

Certes, c'est vrai que, en effet, en réalité : Yáá ndéndēē mɑ́[edit | edit source]

    Certes il t'a offensé, mais ne le tape pas : Yáá ndéndēē mɑ́ á hèè, tɑ́' ǒ sì záb ī.

Malgré, malgré que, quoique, bien que, en dépit de : Mbɑ̀ mvàk … lɑ́, mbɑ̀ pɑ́' … lɑ́.[edit | edit source]

Mbǎk ló : Il a plu.

Ngɑ̌ ìngén kò : J’irai au champ.

    Malgré qu'il ait plu, j'irai au champ : 1. mbɑ̀ mvàk yì mbǎk ló lɑ́, ngɑ̌ ìngén kò. 2. mbɑ̀ pɑ́’ mbǎk ló lɑ́, ngɑ̌ ìngén kò.

Il est fâché : Ǎ mɑ̀njā'nthʉ̄, ǎ kònjā'nthʉ̄.

Il est toujours fâché : À yǎt kònjā'nthʉ̄.

Sa femme a accouché des jumeaux : nzhwīē í zī póónì.

    Il est toujours fâché, malgré que sa femme ait accouché des jumeaux : 1. À yǎt kònjā'nthʉ̄ mbɑ̀ pɑ́' nzhwīē í zī póónì lɑ́. 2. À yǎt kònjā'nthʉ̄ mbɑ̀ mvàk yì nzhwīē í zī póónì lɑ́.

D'une part : nɑ́ tɑ̀' pàh.[edit | edit source]

Par ailleurs, d'autres parts, d'un autre côté : nɑ́ mó' pàh, nɑ́ mó' zʉ̀'.[edit | edit source]

Il a tort : Ǎ hèè.

Il n'avait pas de choix : Sə̀ə̄ mǒ' mbʉ̄ɑ̄ kɑ̀' fhʉ̄ mbɑ̄ mbú ì.

    D'une part il a tort, d'autres parts, il n'avait pas de choix : Nɑ́ tɑ̀' pàh, ǎ hèè, nɑ́ mó' pàh, sə̀ə̄ mǒ' mbʉ̄ɑ̄ kɑ̀' fhʉ̄ mbɑ̄ mbú ì.

Il a bien fait de dire la vérité : Ǎ ghʉ̀ mbə̀pə̄' làh ngə́ə́ ndéndēē.

Il a trahi le peuple (le pays) : Ǎ fěn ngə̀'.

    Il a eu raison de dire la vérité, mais par ailleurs il a trahi le peuple (le pays) : Ǎ ghʉ̀ mbə̀pə̄' làh ngə́ə́ ndéndēē tɑ́' nɑ́ mó' pàh, ǎ fěn ngə̀'.

Quant à ..., en ce qui concerne : 1. Mɑ̀ nɑ́ ... tū ... 2. Kɑ̄’ sì yì tú[edit | edit source]

    Quant à moi (en ce qui me concerne), il n'y a pas de problèmes : 1. Mɑ̀ nɑ́, ncà' sī sīē bɑ̄. 2. Kɑ̌’ sì yà tū, mɑ̀ ncà' sī sīē bɑ̄.

    Quant à mon père, selon mon père, personne ne devrait se fâcher : Mɑ̀ nɑ́ , mbɑ̄’ ō, mɑ̀ wèn sǐ’ njā’nthʉ̄ bɑ̄. 2. Kɑ̌’ sì yì tú mbɑ̄’ ō, mɑ̀ wèn sǐ’ njā’nthʉ̄ bɑ̄.

Rapport de comparaison ou équivalence[edit | edit source]

Aussi, même, de même : Mbɑ̀.[edit | edit source]

Je te remercie : Ngɑ̌ pén ó

    Moi aussi : Mbɑ̀ mʉ̀.

    Moi aussi, je te remercie : Mbɑ̀ mʉ̀, ngɑ̌ pén ó.

Tu as préparé la nourriture : Ǒ lə́ə́ wúzɑ̄.

Ngɑ̌ ìnjwēn ndù' : j'achèterai de la boisson.

    Comme tu as préparé la nourriture, moi aussi j'achèterai la boisson : Mvàk yì ǒ lə́ə́ wúzɑ̄ lɑ́, mbɑ̀ mʉ̌ ìnjwēn (yǎ) ndù'.

Rapport de temps[edit | edit source]

Pendant que, quand, lorsque, tandis que : 1. Ntìè' yì. 2. Lí’ … mɑ̀… 3. Fhʉ̄ ndí’ … mɑ̀ ngɑ̌ …[edit | edit source]

Il est venu : 1. Ǎ sɑ̀' (l’action vient de se passer). 2. Ǎ fhʉ́sɑ̀' (l’action s’est passée il y a au moins six heures)

Je mangeais ma nourriture (l’action s’est passée il y a moins de 24 heures) : Ngɑ̌ fhʉ́mɑ̄nzɑ̄ wúzɑ̄ ā

    Il est venu pendant que je mangeais : 1. Ǎ fhʉ́nsɑ́' ntìè' ngɑ̌ fhʉ́mɑ̄nzɑ̄ wúzɑ̄ ā lɑ́. 2. Ǎ fhʉ̄ ndí’ sɑ̀' mɑ̀ ngɑ̌ mɑ̀nzɑ̄ wúzɑ̄ ā.

    Il a plu : Mbǎk ló.

    Je suis en train de dormir : Ngɑ̌ mɑ̀ndīē.

    Il pleuvait quand (pendant que) je dormais : 1. Mbǎk lí'mɑ̀ ngɑ̌ mɑ̀ndīē. 2. Mbǎk fhʉ̄ndō ntìè’ yì ngɑ̌ fhʉ̄ mɑ̄ndīē lɑ́.

Rapport de Restriction ou opposition[edit | edit source]

Au lieu de…, que de, plutôt ... que : Nthí, nthí làh[edit | edit source]

    Nthí mǒ' vīāt wèn dīē nzhìè : au lieu de se rassasier d'une manière louche, mieux vaut dormir affamé.

Faire, agir : Ngʉ́

Fais comme ça : Ghʉ̀ fà’á

Sī nēhē : Reste tranquille

    Au lieu d'agir de cette façon mieux vaut rester tranquille : Nthí làh ngʉ́ fà'á ò sī nēhē

Nzhʉ́ɑ́ : Voler, dérober

Zhʉ̀ɑ̀ : Vole, dérobe

Travailler : Mfɑ́’

Travaille : Fɑ̀’

    Autant mieux travailler que de voler : 1. Fɑ̀’, nthí làh nzhʉ́ɑ́. 2. Nthí làh nzhʉ́ɑ́, ò fɑ̂' (litt., au lieu de voler, il faut travailler).

    Remarquez l’inversion de l’ordre des verbes lorsqu’on utilise l’expression française autant mieux = Nthí làh, au début de la phrase.

D'ailleurs : Mbɑ̀ fà'á[edit | edit source]

Je m'en fou : Ǹ kɑ̀' cə̄ə̄

    D'ailleurs, je m'en fou : Mbɑ̀ fà'á, ǹ kɑ̀' cə̄ə̄.

    D'ailleurs je n'ai pas d'argent : Mbɑ̀ fà'á nkɑ̄ɑ̄ sī mbú á bɑ̄.

Rapport d'addition ou gradation et d'ordre[edit | edit source]

Au départ, au début, pour commencer, d'abord : 1. Làh ntō'. 2. Lí' tō'.[edit | edit source]

En plus, en outre, par la suite, ensuite, après : 1. Làh ngén mbhì. 2. Nshwí’ nā. 3. Ndó nā.[edit | edit source]

Enfin, pour finir : Làh mméhsí.[edit | edit source]

Tu as commis une faute : Ǒ hèè.

Tu n’as pas admis ton erreur : Ò kɑ̀' pēn hèè zō.

Tu n'es pas un citoyen du pays : Ò sī mɑ́ mīā lɑ̄' bɑ̄.

Ta peine est de six ans d'emprisonnement : Yò ngʉ́ɑ́' mɑ́ ngù' ntōhō ndʉ̄ɑ̄tēnɑ̄.

    Tout d'abord tu as commis une faute, ensuite tu n'as pas admis ton erreur et pour finir tu n'es pas un citoyen de ce pays donc : Làh ntō', ǒ hèè, làh ngén mbhì, ò kɑ̀' pēn hèè zō, làh mméhsí ò sī mɑ́ mīā lɑ̄' bɑ̄, fà'á lɑ́, yò ngʉ́ɑ́' mɑ́ ngù' ntōhō ndʉ̄ɑ̄tēnɑ̄.

Enfin, pour finir : Ndí' mèhsì, ndí' mìè, lí' mèhsì, lí' mìè, làh mméhsí[edit | edit source]

Il a venté, le vent a soufflé : Fùfùá shʉ̀'.

Les nuages ont couvert le ciel : Ndùàlɑ̌ kābsī pūh, Ndùàlɑ̌ kābsī kǎ’mɑ̄nàm.

Par la suite, les nuages ont couvert le ciel : Ndùàlɑ̌ ghʉ̀ nkābsī pūh.

Il a plu : Mbàk ló.

    Il a finalement plu : Yáá lí’ mèhsì, mbàk lō.

    Au commencement il a venté (le vent a soufflé), puis le nuage a couvert le ciel, enfin il a plu : Yáá lí' tō' fùfùà shʉ̂', ndùàlɑ̀ ghʉ̄ nkābsī pūh, ndí' mèhsì mbàk lō.

    Le début était bizarre mais pour finir c'était bon : Yáá lī' tō' mbɑ̄ mǒ'ntīē, tɑ́' ndī' mèhsì mbə́'.

Ensuite, après : 1. Ngʉ́/ghʉ̀. 2. Nshwí’ nā. 3. Ndó nā.[edit | edit source]

Finis de manger : Měh làh nzɑ̄ wúzɑ̄.

Lave les assiettes : Sǒh nkā’.

Laver les assiettes : Nsóh nkā’.

    Finis de manger et lave les assiettes (après) : Měh làh nzɑ̄ wúzɑ̄ (ngʉ́) nsóh nkā’.

Repose-toi : Hwīēsī nā ò.

    Repose-toi après : Ghʉ̀ nhwīēsī nā ò.

    Dis-moi plus tard : Ghʉ̀ nsōk ā, ghʉ̀ ngə́ə́ mbú à.

Encore, et, en plus, une fois de plus : Pàt, mbát.[edit | edit source]

Fais : Ghʉ̀

    Fais encore : Pàt ngʉ́.

    Ne fais plus : Ǒ sì īmbát ngʉ́.

Elle m’a acheté des chaussures le jour de mon anniversaire : À lɑ̀ywěn ncát mbú à nɑ́ líé’zī ā

Elle m’a acheté une voiture le jour de mon mariage : À lɑ̀ywěn ndʉ́’ mbú á líé’ lə́ə́ndʉ̄ɑ̄ zǎ.

    Elle m’a acheté des chaussures le jour de mon anniversaire, et une voiture le jour de mon mariage : À lɑ̀ywěn ncát mbú à nɑ́ líé’zī ā, mbát njwēn ndʉ́’ mbú á líé’ lə́ə́ndʉ̄ɑ̄ zǎ.

    Il faut remarquer que mbát peut être omis, et que tous les verbes qui viennent après le premier verbe conjugué sont à l'infinitif.

    Le voleur a pris mon argent, mes habits, mon ordinateur et m'a battu en plus : Ncə́' zhʉ̀ɑ̄ nkɑ̄ɑ̄ bà, nzhʉ́ɑ́ ndhī zǎ, ndáh sāhndó' zā (mbát) nzáb ā nshwí' nā.

Ensuite, puis, de, en outre, de surcroît, non seulement … mais : Ndó nā, Nshwí' nā[edit | edit source]

Ncə́' kō nkɑ̄ɑ̄ bà : le voleur a pris mon argent.

Ncə́’ zàb ā : Le voleur m’a tapé.

    Le voleur a pris mon argent, puis m'a tapé : Ncə́' kō nkɑ̄ɑ̄ bà ndó nzáb ā.

    Le voleur a pris son argent et l'a tapé en plus : Ncə́' kō nkɑ̄ɑ̄ bì nzáb ī nshwí' nā.

Elle est laide : Ǎ pɑ́h sī, ǎ pɑ́h nshʉ̀ɑ̀, ǎ pɑ́h ngòò (si c’est une fille), ǎ pɑ́h mʉ̀nzhwīē (si c’est une femme).

Elle est méchante : Ǎ sén nthʉ̄.

    Non seulement elle est laide, mais elle est méchante : ǎ pɑ́h ngòò nshwí' nsén nthʉ̄.

    Avec… et…, et… : Pí … ngʉ́ …, mbát ngʉ́… mbɑ̀.

Yámngwé est venu à la réunion : Yámngwé sɑ̌' kwèèsì.

    Yámngwé est venu à la réunion avec Mòōngwê, (et) Ngǎ'ngwê, (et) Còkǒngwé et Ndə̌ngwê : Yámngwé sɑ̌' kwèèsì Mòōngwê, Còkǒngwê ngʉ́ Ngǎ'ngwê mbɑ̀ Ndə̌ngwê.

    Ce n'est que Cǎmngwē et Nzhʉ̀ɑ̄'ngwē qui ont manqué : 1. Ndɑ̌' Cǎmngwē Nzhʉ̀ɑ̄'ngwē bɑ̄ ntàh. 1. Ndɑ̌' Cǎmngwē Nzhʉ̀ɑ̄'ngwē bɑ̄ ngā’.

    Sans compter : Sì sāh, sì tēn.

Cet homme est chanceux : Zíí mbā’ lɑ́ lēē.

Il a beaucoup d'argent (litt., il a l’argent comme de l’eau) : Nkɑ́ɑ́ mbú í pɑ́’ nshì lɑ́, ǎ ghʉ̌ nkɑ̄ɑ̄ pɑ́’ nshì lɑ́.

    Cet homme est chanceux; il a beaucoup d'argent, sans compter ses enfants : Zíí mbā’ lɑ́ lēē; nkɑ́ɑ́ mbú í pɑ́’ nshì lɑ́, sāh pōō mbǐ.

Sans compter que : Sì sāh mɑ́, sì tēn mɑ́.[edit | edit source]

    Il a volé l’argent de son père, 5000, sans compter qu’il avait volé pour l’enseignant, 7000 : Ǎ zhʉ̀ɑ̄ nkɑ̄ɑ̄ mbɑ̄’ ā ncɑ̄’ tî, sì sāh mɑ́ á lɑ̀ yǎ’ zhʉ̀ɑ́ yǐ nsìèsì ì ncɑ̄’ sə̀ə̀mbʉ́ɑ́.

Surtout : Tɑ̀ mmíé wǎ'.[edit | edit source]

Il aime le taro : Ǎ kə̌' pēē.

Il aime l’igname : Ǎ kwě’ lʉ̀ɑ̀’.

Il aime le macabo râpé : Ǎ kwě’ ghǒ' ngòòmbōk.

    Il aime le taro, l'igname et surtout (n'en parlons plus) le macabo râpé : Ǎ kə̌' pēē, nkə́' lʉ̀ɑ̀', tɑ̀ mmíé wǎ' ghǒ' ngòòmbōk.

Je ne peux pas épouser cet homme : Mbɑ́ á dɑ̀ lə̄ə̄ mbɑ̄’ lɑ́.

Il est très sale : Ǎ mfēn tɑ̀’.

Il est très laid : Ǎ pɑ́h mbâ’.

Il est très radin : ǎ ngʉ̄ɑ̄’ tɑ̀’.

    Je ne peux pas épouser cet homme. Il est très sale, Il est très laid, Et surtout, il est très radin : Mbɑ́ á dɑ̀ lə̄ə̄ mbɑ̄’ lɑ́. Ǎ mfēn tɑ̀’, mbɑ̄ mɑ̀ ǎ pɑ̄h mbâ’; tɑ̀ mmíé wǎ’, ǎ ngʉ̄ɑ̄’ tɑ̀’.

Rapport de condition[edit | edit source]

Si, dans le cas où, pourvu que, tant que : Yì mɑ̀ … lɑ́.[edit | edit source]

Donne-moi de l'argent : Hɑ̄ nkɑ́ɑ́ mbú á.

Je t'achèterais la boisson : Ngɑ̌ ìnjwēn ndǔ' mbú ò.

    Je t'achèterais la boisson si tu me donnes de l'argent : 1. Ò hɑ̌ nkɑ́ɑ́ mbú à, mɑ̀ ngɑ̌ njwēn ndǔ’ mbú ò. 2. Ngɑ̌ ìnjwēn ndǔ' mbú ò mɑ̀ ǒ hɑ́ nkɑ́ɑ́ mbú á lɑ́.

Apprends bien : Còh nzhī'sī wū.

Tu peux réussir à l’examen : Mbɑ́ ó tōh làksì.

    Si tu apprends bien : 1. Ò cǒh nzhī'sī wū. 2. Ò zhǐ'sí wū mbə̀pə̄’.

    Tu peux réussir à ton examen si tu apprends bien tes leçons : 1. Mbɑ́ ó tōh làksì mɑ̀ ò còh nzhī'sī wū lɑ́. 2. Ò cǒh nzhī'sī wū, mɑ̀ mbɑ́ ó tōh làksì.

    J'irais au champ demain s'il pleut : Ngɑ̌ ìngén kò wāhà mɑ̀ mbǎk ló lɑ́.

    On se voit demain (À demain), si Dieu le veut : Pɑ́h ó yēēsī wāhà, mɑ̀ Síé pēn lɑ́.

Si c’est comme ça : Yāā bɑ̌ fà’á.[edit | edit source]

    Si c’est comme ça, je te donnerais ma viande : Yāā bɑ̌ fà’á, mɑ̀ ngɑ̌ nhɑ̄ mbɑ̀ɑ̀ bǎ mbú ò.

Si non, autrement : 1. Sí’ mbɑ̄ fà’á bɑ̄. 2. Sī fà’á bɑ̄.[edit | edit source]

    Sinon, si ce n’est pas comme ça, je vais te taper : sí’ mbɑ̄ fà’á bɑ̄, mɑ̀ ngɑ̌ nzáb ō. 2. Sī fà’á bɑ̄, mɑ̀ ngɑ̌ nzáb ō.

À moins que, sauf si, sauf dans le cas où : Lɑ̄ mɑ̀, tɑ̀ lɑ̄ mɑ̀.[edit | edit source]

Je n'irais plus à l'école : Ǹ sī ìmbát ngén ŋwɑ̀'nì bɑ̄.

Ywēn pú'ŋwɑ̀'nǐ mbú à : achète-moi le livre.

    Je n'irais plus à l'école, à moins que tu ne m'achètes le livre : Ǹ sī ìmbát ngén ŋwɑ̀'nì bɑ̄, lɑ̄ mɑ̀ ǒ ywén pú'ŋwɑ̀'nǐ mbú à.

Même si, quoi que, quand bien même : Mbɑ̀ mɑ̀.[edit | edit source]

Ngɑ̌ ìngén ntēē wāhà : j'irai au marché demain.

    Qu'il pleuve ou qu'il neige (litt., même s'il pleut même s'il fait soleil) : Mbɑ̀ mɑ̀ mbǎk ló mbɑ̀ mɑ̀ nǎm tʉ́ɑ́.

    J'irai au marché demain, qu'il pleuve ou qu'il neige (litt., même s'il pleut même s'il fait soleil) : Ngɑ̌ ìngén ntēē wāhà mbɑ̀ mɑ̀ mbǎk ló mbɑ̀ mɑ̀ nǎm tʉ́ɑ́.

Expression de doute et certitude[edit | edit source]

Peut-être, il se pourrait que, il parait que : 1. Mbé’ntìè’/mbə́’ntìè’. 2. Mó’ntìè’. 3. Yáá ìmbɑ̄. 4. Yáá mɑ̀mfōh pɑ́’.[edit | edit source]

    Peut-être il pleuvra : 1. Mbé’ntìè’/mbə́’ntìè’ mbàk lō. 2. Mó’ntìè’ mbàk lō. 3. Yáá mɑ̀mfōh pɑ́’ mbǎk ìndō lɑ́.

Je doute que : Ǹ kɑ̀’ kwá’ mɑ́.[edit | edit source]

    Je doute que tu m’aime (je ne pense pas que tu m’aimes) : Ǹ kɑ̀’ kwá’ mɑ́ ó kə̀’ ā.

Être sûr que : Nzhí ndéndēē mɑ́.[edit | edit source]

Je suis sûr qu’il va pleuvoir : Ngɑ̌ zhí ndéndēē mɑ́ mbǎk ìndō.

De peur que : Mbōh mbʉ́ɑ́.[edit | edit source]

Il a caché sa nourriture, de peur qu’on ne la lui demande : Ǎ lʉ̀ʉ̄ wúzɑ̄ ī, mbōh mbʉ̄ɑ̄ pō lōō nī lɑ́.

Autres expressions utiles[edit | edit source]

Il faut que : Yáá ncāk mɑ́.[edit | edit source]

    Il faut que je parte : Yáá ncāk mɑ́ ń nshʉ̀ɑ̀.

Dans … nombre de temps : 1. Sī mvǎkntìè’… ngʉ́. 2. Ndáh mvǎkntìè’ … ngʉ́.[edit | edit source]

Trente secondes : Nshī’ mʉ̄ntāā.

    Ça va finir dans trente secondes : 1. Yáá ìnsī nshī’ mʉ̄ntāā mmíé. 2. Yáá ìndáh nshī’ mʉ̄ntāā mmíé.

Six jours : Līē’ ntōhō, líé’nzɑ̄ ntōhō.

    Viens dans six jours : 1. līē’ ntōhō nsɑ́’. 2. Lǎh līē’ ntōhō nsɑ́’.

Bois ton remède : Nū hù zǒ.

    Bois ton remède dans neuf minutes : 1. mbhʉ̄ vʉ̄’ʉ̄ nnū hù zǒ. 2. Lǎh mbhʉ̄ vʉ̄’ʉ̄ nnū hù zǒ.

Avant … nombre de temps : Sì … tōh.[edit | edit source]

Cinq minutes : Mbhʉ̄ tî.

    Viens avant cinq minutes : Sɑ̀’ mbhʉ̄ tî tōh.

Quatre heures : Nàm kwɑ̀.

Voyage : Ghěn tōm.

    Voyage avant quatre heures : Ghěn tōm nàm kwɑ̀ tōh.

C’est-à-dire : 1. Nzhī ndēn mɑ́ 2. Mɑ̀ yāā làh ndēn mɑ́.[edit | edit source]

    Viens à dix heure pile, c’est-à-dire dans quinze minutes : Sɑ̌’ nɑ́ nàm ghām nkɑ̀ndàk, nzhī ndēn mɑ́ sì mbhʉ̄ ncɔ̀ tî mɑ̀ ghām tōh.

Que veux-tu dire ? : Ò mɑ̀ncāk làh ndēn mɑ́ kɑ́ ?[edit | edit source]

Ça signifie, ça veut dire que : 1. Yáá mɑ̀ndɑ́’sí mɑ́. Yáá ndɑ́’sí mɑ́.[edit | edit source]

    Qu’est-ce que ça signifie ? : Yáá mɑ̀ndɑ́’sí mɑ́ kɑ́ ?

    Qu’est-ce que ton nom signifie ? : Zēn zǒ ndɑ́’sí mɑ́ kɑ́ ?

Par exemple : Fhʉ̀ɑ̀’. 2. Fōhnì.[edit | edit source]

    Donne-moi un exemple : Hɑ̄ ā tɑ̀’ fōhnì 2. Hɑ̄ tɑ̀’ fhʉ̀ɑ́’ mbú à.

    Le monde a tellement changé. Par exemple, les enfants ne respectent plus les aînés : Nzɑ̌ hèē nkhǔ ncāt, nzɑ̌ cóp tɑ̀’. Fōhnì, pʉ̄nkhʉ̄ɑ̄ sǐ’ nját nkú’ní pɑ̀njwátlɑ́ bɑ̄.

Exercice : Mfɑ̀’[edit | edit source]

N'importe qui peut le faire : Mbɑ́ ____ ghʉ̄ yāā

Il ne faut pas manger n'importe quoi, ne mange pas n'importe quoi : Ǒ sì zɑ̄ _____

Ne prends pas n'importe lequel : Ǒ sì láh _____

Son père n’est pas n’importe qui : Mbɑ̄' ā sī mɑ́ _______ bɑ̄

Il ne mange pas n'importe quoi : _____ sǐ' nzɑ̄ _____ bɑ̄

Je ne suis pas n'importe qui : Ǹ sī mɑ́ _____ bɑ̄

Va n’importe où, je te suivrais : Ghèn _________ ngɑ̌ ìnzí ō

Viens à n'importe quelle heure : Sɑ̌’ ______ ndɑ̀h lɑ̄

Ris n'importe quand :  ___   _______ lɑ̄

    Puisque je ne sais rien de cette affaire, je vais me taire : ______ ǹ kɑ̀' zhī sə̀ə̄wú nɑ́ béé nù lè, lɑ́ ngɑ̌ ìndā'

    Je ne sais rien de cette affaire donc je vais me taire : Ǹ kɑ̀' zhī sə̀ə̄wú nɑ́ béé nù lè, ____ ngɑ̌ ìndā'

    Mon enfant est déjà conscient : Mēn ǎ yá' shwī zhínù

    Je n'ai plus tellement besoin de lui donner des conseils : Ǹ kɑ̀' pát ngʉ́ làh nnēē nhɑ̄ ntɑ́h mbú ì.

    Mon enfant est déjà conscient si bien que je n'ai plus tellement besoin de lui donner des conseils : Mēn ǎ yá' shwī zhínù _____ ǹ kɑ̀' pát ngʉ́ làh nnēē nhɑ̄ ntɑ́h mbú ì.

    Traduire la phrase suivante en français, anglais, ou n’importe quelle langue étrangère, ou dans le sens inverse :

    1. Ǎ kònzhwíé mɑ̀ mēn ǐ kúɑ́.

    2. D'ailleurs je suis fatigué

    Elle a laissé tomber son mari, sans compter qu’elle a fini tout son argent

    Mbɑ́ pèn tʉ̄ɑ̄' séè, mɑ̀ pèn sī ìnjwáásí lɑ́ bɑ̄ :

     Ngɑ̌ ìnsɑ́' mbūānzɑ́ è, mɑ̀ yáá ncāk mɑ́ ḿ mbɑ̄ sīē lɑ́

    Ngɑ̌ ìntōm ndʉ̄ɑ̄ ntìè' mbǎk ìmmíé lɑ́.

    Il n’a pas encore fini :

    Pɑ̀h yǎt sì mèh.

    Pèn yǎt sì yā’ ngʉ́

    Pó yá’ ghʉ̀

    Je n’aime pas la nage se dit Ǹ kɑ̀’ kwé’ náhnshì. Je n’aime pas la course à pied se dit Ǹ kɑ̀’ kwé’ nkhǔndʉ́ɑ́ nkhù. Traduire : Je n’aime ni la nage, la course à pied.

Traduisez de trois façons différentes

    Le voleur a pris son argent et l'a tapé en plus (Hint : Nshwí’ nā, mbát, ndó nā)    

Reference : Chapitre 5 : Les adjectifs qualificatifs et les adverbes.[edit | edit source]

Lien d’acquisition: http://amzn.to/2xQMIuv[edit | edit source]

Auteur : Shck Ca᷅mnà’, Resulam, www.resulam.com